jiu-jiustsu-combat

JU-JITSU COMBAT

La véritable histoire du JU-JUTSU

Le temps du combat est de 3 minutes. Entre 2 combats, un temps de récupération de 5 minutes minimum est autorisé.
Le combat est gagné lorsque l’un des combattants a marqué ippon dans les 3 parties ou a l’issue du temps par points cumulés.
Les catégories sont les suivantes :
Femmes : -55 Kg, -62 Kg, -70 Kg, +70 Kg
Hommes : -62 Kg, -69 Kg, -77 Kg, -85 Kg, -94 Kg, +94 Kg

Le système de combat est composé de trois parties

1) Les coups
Les attaques en parties 1 sont limitées aux parties suivantes : tête, visage, cou, abdomen, poitrine, dos et côtés.
Les coups au visage et à la tête sont strictement interdits pour le critérium.
Les points suivants pourront être donnés dans la partie 1 :
(les coups doivent être donnés avec hikite/hikiashi, équilibre et contrôle)
– Un coup non bloqué (Ippon 2 points)
– Un coup de pied où la jambe est saisie ne peut jamais être compté comme ippon.
– Un coup partiellement bloqué ou auquel il manque un élément du ippon (waza ari 1 point)

2) Les projections, amenées au sol, clés et étranglements.

Les points suivants pourront être donnés dans la partie 2 :

– Étranglements et clés, dans le cas ou un combattant ne peut pas signaler son abandon lui-même, l’arbitre central doit arrêter le combat en annonçant « matte » (ippon 2 points)

– Étranglements et clés avec abandon signalé par le combattant soumis (ippon 2 points)

– Une projection ou amenées au sol parfaite (ippon 2 points). Une projection parfaite amenant la chute de l’adversaire sur le coté ou le ventre ou le dos est comptée comme ippon.

– Une projection ou une amenée au sol imparfaite (waza ari 1 point)

3) Les immobilisations, clés et étranglements.

Les points suivants pourront être donnés dans la partie 3 :

– Étranglements et clés, dans le cas ou un combattant ne peut pas signaler son abandon lui-même, l’arbitre central doit arrêter le combat en annonçant « matte » (ippon 3 points)

– Immobilisations, clés et étranglement avec abandon (ippon 3 points)

– Un contrôle efficace (immobilisation) annoncé par « osaekomi » tenu pendant 10 secondes au moins (10 à 14 secondes) (Waza ari 1 point)

L’immobilisation est annoncée si :
1. Le combattant contrôlé est allongé principalement sur le dos ou sur le ventre
2. Les jambes de tori sont libres
3. Uke est bien contrôlé et ne peut se mouvoir librement. Tori a un bon contrôle au dessus d’uke
4. Le temps d’immobilisation continue même quand :
Le combattant contrôlé est capable d’attraper une jambe de tori
Le combattant contrôlé tourne sur le côté, le ventre ou le dos
Les actions interdites considérées comme fautes légères sont sanctionnées par « shido » et l’adversaire recevra 1 waza ari.
Les actions interdites considérées comme fautes graves sont sanctionnées par « chui », donnent 2 waza ari à l’adversaire.
Les actions interdites considérées comme fautes lourdes et sanctionnées par « hansoku-make ».